Un territoire LEADER attractif et accueillant (Jean-Claude Rouard)

Qu’est-ce que LEADER ?

Liaison Entre Actions de Développement de l’Économie Rurale (LEADER) est un programme d’initiative communautaire européenne. Il s’inscrit dans le cadre de la Politique Agricole et de Développement Rural et permet de financer des projets de développement, de formation d’acteurs et de mise en réseau. Réservé à l’origine aux territoires en difficulté ou fragiles, il a été étendu à toutes les zones rurales et pour l’avenir le sera au périurbain.

Pour être sélectionné, un territoire doit déposer un dossier de candidature. Les modalités ont évolué dans le temps, notamment en ce qui concerne les décideurs (Europe, État, maintenant Région).
Une nouvelle phase de candidature est ouverte pour la période 2014-2020 sous forme d’appel à projet régional. Il s’agit de la 5e génération de programmes depuis 1991.

Le Morvan, dans des limites voisines de celles du Parc, a bénéficié de deux LEADERs : LEADER + (2000-2006), fondé sur le choix « Terre de culture et d’échanges » et le LEADER actuel (2007-2014, intitulé « Valoriser les productions et les savoir-faire au service de l’identité et de l’attractivité du Morvan ».

Pour le prochain LEADER la Région a choisi deux thématiques : l’accueil de nouvelles activités et de nouveaux actifs / la transition écologique et énergétique des territoires ruraux.

Une approche et une gouvernance originales

Le dispositif est centré sur la mise en œuvre de la stratégie au sein d’un GAL (Groupe d’Action Local) composé de représentants des acteurs « privés (professionnels et associatifs) » en nombre au moins égal à ceux du secteur public décisionnel. En Morvan, ce sont pour l’essentiel les Communautés de Communes et les Pays qui ont désigné les membres du GAL et le Parc pour une minorité d’entre eux. Le GAL actuel comprend 21 « privés » et 20 élus. Il délibère, à bulletin secret, dans le cadre du comité de programmation, sur l’acceptation ou le rejet des projets présentés par des professionnels, des associations ou des collectivités. Mais c’est aussi un lieu d’échange entre acteurs du territoire, qui sans LEADER n’auraient peut-être pas eu l’occasion de dialoguer, notamment avec les porteurs de projets.

Un outil autant stratégique que financier

LEADER + avait permis de construire une véritable dynamique culturelle, avec l’appui à des activités, à des compagnies, à des manifestations et évènements valorisants pour le Morvan et créateurs d’emplois, avec l’ouverture vers l’extérieur et l’accueil d’artistes résidents, ainsi que la mise en réseau des acteurs (Maison du Patrimoine Oral, Écomusée regroupant les Maisons à thème, Agence culturelle du Morvan…).
L’actuel LEADER a contribué à « renforcer l’image » du Morvan (grâce à une étude spécifique, déterminante pour les actions entreprises) et à « accroître la force de vente et le consommer Morvan ».

Les faits marquants sont :

– l’organisation des partenariats dans le cadre de réseaux de professionnels : Morvan Terroirs, Marque Parc, Agriculteurs bio, Réseau Coopérer, producteurs de sapins, Artisans Bois Morvan et plus particulièrement Morvan Nature et Talents (démarche volontaire de gestion d’actions interprofessionnelles comportant un logo et une signature).
– l’émergence de projets qui sans LEADER et son ingénierie spécifiques « n’auraient pas vu le jour » : le réseau des boutiques de vente des produits locaux, la création Morvan Nature et saveur, la vente de viande de bœuf en caissettes, le projet de transformation de viande de bœuf en charcuterie mené avec l’Institut du charolais, les lieux tests agricoles en maraîchage, l’achat de séchoirs bois et de raboteuses profileuses, des créations culturelles dans des villages et chez l’habitant.
– un soutien déterminant (augmentation du chiffre d’affaires, création d’emplois) à certaines entreprises (brasserie, miellerie, fabrication de pâtes, cave coopérative).
Au total ce seront à échéance 2015 environ 160 projets qui auront été soutenus, dont un quart initiés et portés par le Parc.

Les financements

Cofinanceur (de l’ordre de 50%), le programme LEADER vient en complément des apports d’organismes publics (Etat, Région, Parc, Communautés de Communes et Communes).
L’enveloppe financière de l’Europe pour l’actuel LEADER est de 1 740 245 € ; le montant global des projets devrait être de l’ordre d’au moins 3,5 millions d’€ grâce à des financements publics de plus d’un million d’€, le complément représente l’autofinancement des porteurs de projets.
Ajoutons que des actions ont été également cofinancées dans le cadre d’accords de coopération avec les GALs du Canal du Nivernais et du Pays du Pays de l’Auxois et d’activités de coopération avec le GAL de Bistritsa en Roumanie (en particulier voyages d’études pour des élèves du pôle d’enseignement agricole de Château-Chinon et accueil de délégations roumaines).

Les LEADERs à venir

Le contexte
Le Programme LEADER 2014-2020 s’inscrit dans le cadre des actions du Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER) avec possibilité de financements complémentaires sur d’autres Fonds structurels européens. En France l’autorité de gestion est la Région. En Bourgogne elle a décidé « d’articuler au mieux la mesure » LEADER avec la nouvelle politique régionale de contractualisation territoriale 2015-2020. Cette démarche accorde une large place aux Pays. Aussi n’est-il pas totalement surprenant (mais ce n’est pas la seule raison) de constater que des élus choisissent de présenter une candidature LEADER pour leur propre Pays.

Le Pays Nivernais-Morvan s’alliera au pays de l’Autunois-Morvan, auxquels se joindra également la Communauté de communes de Liernais (qui relève du Pays Auxois-Morvan côte d’orient).
La Communauté de communes de Saulieu optera pour l’intégration au dossier de candidature du Pays Auxois-Morvan. Le pays de l’Avallonnais déposera également un dossier spécifique.

Pour le Morvan et pour tous ceux qui ont œuvré et œuvrent ensemble dans le cadre du Parc, spécialement au sein de LEADER, pour sa mise en valeur, le choc est rude. La plupart ont également des engagements au niveau des Pays. Ils s’interrogent sur la manière d’assurer la continuité des liens tissés dans « l’esprit LEADER »  ainsi que des actions engagées, plus particulièrement par les professionnels investis dans des démarches collectives centrées sur le Morvan et son image.
S’il se confirme qu’en fonction des deux orientations retenues par la Région, les trois dossiers de candidature font le même choix, celui de l’accueil, un cadre de réflexion commun est à mettre en place. Le GLACEM (Groupement des associations et des habitants du Morvan) a vocation à y participer.

La contribution du GLACEM

Des échanges en interne, il ressort :
– la nécessaire continuité dans les actions collectives au travers d’une coopération entre territoires.
– la prise en compte de la spécificité Morvan, telle qu’elle résulte de l’étude sur l’image (« nature » et « lien social ») et qu’elle s’exprime dans le projet de territoire du Parc, « Une autre vie s’invente ici »,
– la dimension sociétale comme approche nouvelle dans LEADER ; ce point mérite des développements.
Une stratégie d’accueil, forcément multidimensionnelle, suppose de mettre en adéquation les attentes des arrivants avec les atouts du territoire. Le GLACEM s’est attaché à préciser les composantes de cette problématique, par rapport à la préservation du cadre de vie, à l’amélioration des conditions de vie (création, implantation, développement d’activités permettant de valoriser au mieux les ressources locales, y compris le patrimoine – prise en compte des nouvelles technologie – maintien et adaptation des services publics, privés et associatifs à la personne, à la population et à l’entreprise – formes nouvelles d’appui au développement des activités – animation des lieux de vie (développement des activités de proximité, maillage…).

Ces orientations rejoignent celles présentées par le Parc pour le LEADER Morvan (Nivernais-Morvan, Autunois-Morvan, Liernais), qui fixe cinq objectifs :
– conforter l’image « Morvan » en Bourgogne
–  faciliter les conditions d’accueil d’actifs et accompagner l’installation
– moderniser et renouveler l’offre de services
– développer une culture de l’accueil
– communiquer, promouvoir
– coopérer, être connecté.

La coopération revêt une importance toute particulière ; elle est porteuse d’échanges avec l’extérieur. Compte tenu du contexte territorial nouveau de mise en œuvre des LEADERs, ne serait-il pas pertinent de réactualiser une démarche encore présente dans certaines mémoires, celle du PRDC (Programme Régional de Développement Coordonné) de Bourgogne Centrale (dont le cœur était le Morvan) ?
De disposer ainsi d’un cadre de coopération assez large pour couvrir les activités d’intérêt majeur pour le territoire, liées au Canal du Nivernais (Pays Bourgogne Nivernaise et Puisaye-Forterre concernés) et aux Grands Sites (Bibracte, Vézelay), de créer ainsi les conditions d’un nouvel équilibre territorial au sein de la future Région Bourgogne-Franche Comté.

Comment accéder à LEADER ?
Lorsque les modalités seront fixées définitivement, le GLACEM à travers Vents du Morvan apportera les informations sur le contenu des programmes et leur mise en œuvre. D’une manière générale il a vocation, au sein du Comité Associatif et Citoyen, à prendre part à des débats, voire à les initier sur les thèmes majeurs de la vie du territoire morvandiau. Une cellule spécialisée au sein du parc a pour mission d’assister les porteurs de projets dans la démarche LEADER.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *