Articles

Sport en milieu rural : le bonheur est-il à l’AOA ?

La dimension modeste de la ville d’Arnay-le-Duc, ne l’empêche pas d’afficher un dynamisme sportif étonnant, l’AOA (Association Omnisports Arnétoise), créée en 1968 compte environ 420 licenciés et propose une palette étendue d’activités : Athlétisme, Handball, Tennis, Arts Martiaux (judo, aikido, taiso), football…

Lire la suite

Arnay-le-Duc, cité sportive

[quote style= »boxed » float= »left »]Le sport a toujours tenu une place importante dans le canton d’Arnay[/quote]
Avant de faire le point sur l’Association Omnisports Arnétoise (A.O.A.) et la Claudio Chiappucci, il n’est pas inutile de rappeler quelques hauts faits locaux.
Le club cyclo a été créé en 1976 ; de fervents adeptes de cyclotourisme l’animent. C’est ainsi que trente ans plus tard, la balade locale qu’ils organisent rassemble 439 personnes : 302 cyclos sur route, 68 en V.T.T. et 69 marcheurs. Lire la suite

Aux quatre coins du centre… social

– Vous connaissez Arnay-le-Duc ?
– Oui, mais il y a longtemps que je n’étais pas revenu.
– Je vais vous emmener au Centre.
– Au centre ? Mais on s’écarte là !
– Vous voyez ce bâtiment, c’est l’ancienne gare, mais un nouveau projet est sur les rails.
– C’est quoi ce grand chalet en bois au fond ?
Ce n’est pas un chalet, c’est le Centre social.

Lire la suite

4 à 4 et Cirka Danse

Voilà maintenant un an que Cirka Danse, association pour l’enseignement des arts de la scène et du cirque, s’est implanté dans un nouveau lieu d’échange culturel dans le petit Hameau de Chassenay (Arnay-le-Duc), après avoir passé quelques mois sur le parc de l’arquebuse à Arnay-le-Duc.

Lire la suite

La Maison Régionale des Arts de la Table

Arnay-le-Duc, agréablement située au cœur de la Bourgogne à un carrefour fréquenté depuis des temps immémoriaux (Nevers-Besançon et Paris-Lyon) est une bourgade qui a toujours conservé depuis le XIIIe siècle une tradition hospitalière : ainsi naquirent à la fin du XVIIe siècle les Hospices Saint-Pierre. Lire la suite

Le site touristique de l’étang Fouché

Inaugurée juste avant le passage à l’an 2000, la base de loisirs de Fouché est devenue un lieu très prisé, tant par les touristes que par les habitants du Pays d’Arnay, des autres « pays » et des départements limitrophes, qu’ils soient promeneurs, sportifs, pêcheurs, ou tout simplement amoureux de la nature, qui y est particulièrement attachante, voire bucolique. Lire la suite

La Confrérie de la Poule au Pot  d’Henri IV et du Pays d’Arnay

Lors des guerres de religion, il advint en 1570, le 27 juin, que les troupes protestantes de l’amiral de Coligny, auxquelles appartenait le jeune prince de Navarre, rencontrèrent l’armée catholique du maréchal de Cossé-Brissac. En souvenir de cet événement historique local, Arnay-le-Duc célébra Henri IV, 420 ans plus tard, à travers une grande fête populaire placée sous l’égide de l’Union commerciale et du Comité des Fêtes, rassemblés sous l’effigie du bon roi proclamant : « Accueil et Panache ! ».

Lire la suite

Les Amis du Pays d’Arnay

Une association au service de la connaissance

Du 20 au 31 décembre 1978, à l’initiative du maire Pierre Meunier et de ses amis, une exposition rétrospective sur Arnay-le-Duc se tint au Centre social : elle réunissait des gravures, des documents anciens, des cartes postales, des objets, des meubles et des outils d’autrefois, ainsi que des dessins inédits d’Henri Vincenot, réalisés pour cet événement. Lire la suite

Arnay-le-Duc, porte du Morvan

Situé entre Morvan et Auxois, le pays d’Arnay a toujours été un lieu de passage, de commerce, d’échanges et le carrefour de grandes voies romaines : Autun-Alise, Autun-Langres, Chalon-Sens, du Morvan à la vallée de la Saône.

Lire la suite

Le Ragondin (Myocastor coypus)

Lièvre ou castor des marais…

Cet animal qui nous vient d’Amérique du Sud a été introduit en France au XIXème siècle pour sa fourrure dont la valeur commerciale était alléchante. Sa bonne adaptation aux conditions climatiques et son bon taux de reproduction ont grandement favorisé la multiplication des élevages en France. Mais les mauvaises qualités d’enclos ou le lâcher volontaire d’éleveurs pendant la crise des années 30 font que de nos jours, il se retrouve à l’état sauvage dans nos rivières et plans d’eau.

Lire la suite