Et si on exploitait les haies ?

Les haies sont actuellement un sujet de préoccupation

Il est de bon augure que les haies soient entretenues, car dans le cas contraire, elles s’élargissent, envahissent le pré ou le fossé adjacent etc.
Alors, comme il y a beaucoup de haies et que l’entretien manuel n’est plus guère d’actualité, nous avons conçu des « broyeurs » qui accouplés à des tracteurs de plus en plus puissants, gros consommateurs d’énergie fossile, qui broient tout ce qui dépasse et que nous avons jugé envahissant.

Le broyat qui n’est pas récupéré tombe au pied de la haie, générant un bon humus qui se transforme en engrais qui fait bien repousser la haie, et on recommence l’année suivante.
Le bilan est que nous avons passé du temps, consommé du carburant, envoyé dans l’atmosphère des gaz à effets de serre indésirables et usé du matériel coûteux pour « entretenir » une haie qui n’a rien donné en échange. Si on considère qu’en plus nous avons broyé les mûres, les insectes et les nids d’oiseaux, le bilan pour la biodiversité n’est pas bien élogieux.

[box]

Extrait d’un article paru dans Vents du Morvan 55. Si vous désirez vous procurer ce numéro, cliquez ici ou bien abonnez-vous.

[/box]