Lormes

Photos de Yvon Letrange

Dun-les-Places

Photos de Yvon Letrange

Clamecy

Photos de Yvon Letrange

Saint-Brisson

Photos de Véronique Poczobut

Flânerie dans les rues d’Avallon

Photos de Yvon Letrange.

Filière Bois : le pôle technologique et professionnel d’Autun

[dropcap1]P[/dropcap1]artie intégrante du célèbre lycée Bonaparte de la capitale éduenne, place du Champ de Mars (dont les bâtiments datent de 300 ans), les installations du pôle professionnel, 18 rue Paul Cazin, s’étendent à présent sur 2000 mètres carrés de locaux et d’ateliers depuis 1987, dominant au sud la ville. Lire la suite

Murus gallicus

Le rempart de terre, de pierre et de bois de l’âge du Fer

A l’occasion du siège d’Avaricum en 52 av. J. -C., César décrit le type de rempart qui protège les Gaulois de ses assauts  : « voici quelle est à peu près la forme de tous les murs gaulois : des poutres perpendiculaires, se suivant sans interruption sur toute la longueur du mur, sont posées sur le sol à un intervalle uniforme de deux pieds l’une de l’autre. Elles sont reliées les unes aux autres au-dedans et recouvertes d’une grande quantité de terre ; les intervalles dont nous venons de parler sont, sur le devant, garnis de grosses pierres. Ce premier rang ainsi formé et consolidé, on en ajoute un second par-dessus, en gardant toujours le même intervalle, de manière que les poutres ne se touchent point et que chacune repose sur la pierre exactement intercalée entre chaque rang  ; et ainsi de suite : tout l’ouvrage est continu jusqu’à ce que le mur ait atteint la hauteur voulue. Ce genre d’ouvrage, avec l’alternance de ses poutres et de ses pierres, offre un aspect dont la variété n’est pas désagréable à l’œil ; il a surtout de grands avantages pratiques pour la défense des villes, car la pierre défend du feu, et le bois, des ravages du bélier, qui ne peut ni briser ni disjoindre une charpente de poutres, attachées en dedans l’une de l’autre, qui ont d’ordinaire quarante pieds d’un seul tenant » (Guerre des Gaules, VII, 23). Lire la suite

Hymne à la liberté

Les frères Râteau ont 77 et 84 ans. Ils vivent aux Rouelles comme y vécurent avant eux leurs aïeux, tous originaires de ce petit coin du Morvan que cernent Moux, Les Gadreys, les Crots de Fonteny. Ils vivent aux Rouelles, jolie colline d’où l’on domine le lac des Settons après que le regard ait embrassé ces plaines, vallons et bois dont les deux frères connaissent les moindres lignes : elles constituent le livre de leur vie. Ils y ont galopé tous les deux, en « sabots de frêne taillés chez nous », cartable et gamelle au dos. Ils y ont inventé mille itinéraires pour l’école, pratiqué chasse aux nids d’oiseaux, cueillette de champignons, taille de coudriers et autres découvertes champêtres : c’était là les sentiers d’une enivrante liberté où tout était possible, sauf arriver en retard à l’école, sauf en revenir trop tard pour aider à la traite des vaches.

Lire la suite

Anost raconté en images

Perché à une altitude de 550 m, le petit village d’Anost se situe au cœur du Haut-Morvan montagnard, plus précisément dans la partie nord de la région du Haut Folin et du Mont Beuvray aux sommets massifs, arrondis ou tabulaires, séparés par des vallées souvent encaissées, à pentes raides.
Voir le site de la commune d’Anost.